Légende d'une photo (Nasrin Sotoudeh) / Mansoureh Shojai - The Feminist School
     
  Home
About Us
News
Articles
Campaign
Help We Need
Movement Detainees
Events
Our Supporters
Iranian Women in the Media
Iranian Women’s Calendar
Deutsch
Italiano
Français
فارسی
Facebook
Links
Contact Us
Dans la même rubrique
  -Hymne à Nasrine Sotoudeh à l’occasion du Nouvel-An / Mansoureh Shojaei
 
  -Les Femmes que nous sommes / Shirin Bahramirad
 
  -Des féministes iraniens se sont rassemblés devant le bureau du procureur de Téhéran pour Nasrine Sotoudeh
 
  -Les blessures de Malala sur le corps de Nasrine Sotoudeh / Mansoureh Shojaee
 
  -Appel à la Solidarité avec le Mouvement des Femmes Iraniennes : Rencontre avec les Papillons pour la Paix
 
  -Féminisme islamique en Iran : nouvelle forme d’assujettissement ou l’émergence de sujets agissants ?/َAzadeh Kian
 
  -L’emprisonnement des actrices en Iran ; une nouvelle façon de réprimer les femmes/ /Sepideh Yousefzadeh
 
  -Lettre de Nasrine Sotoudeh à Haleh Sahabi 15 juin 2011
 
  -Légende d’une photo (Nasrin Sotoudeh) / Mansoureh Shojai
 
  -Sit –in des activistes de mouvement des femmes en Iran devant l’Office des Nations-Unies à Genève
 

 


The Web
The Feminist School

 

Accueil du site > France > Légende d’une photo (Nasrin Sotoudeh) / Mansoureh Shojai

Légende d’une photo (Nasrin Sotoudeh) / Mansoureh Shojai

samedi 4 juin 2011

Toutes les versions de cet article :

print


Feminist School:Le 29 mai, tu as eu 49 ans ; on a révoqué ta licence d’avocate, tes amis du barreau se sont lamentés sur l’injustice qui t’était faite, mais tu es sortie, fière et souriante du tribunal.

Comme tu sembles douce sur cette photo historique avec ton sourire innocent, ce geste joyeux, levant les bras si librement, sans faire cas des visages lugubres et hostiles des gardiens autour de toi. Tu sembles si pleine de dignité en ne faisant cas de rien, ni des gardiens, ni des menottes. Que cette photo est belle, tes petites mains menottées enlaçant Réza, ton regard aimant fixé sur le visage de Réza, tu as créé une scène tellement idyllique ! Et Réza, digne et réservé, comme toujours, plein d’amour et de bonté t’a enlacée. Tu as réussi à créer une scène comme ça sous le regard belliqueux des agents, majestueuse, grandiose, féminine et audacieuse. Secouant les jouets pourris d’un homme d’état, tu as levé joyeusement tes mains menottées pour tenir dans tes bras l’homme de ta vie, qui fait partie de la tribu des hommes épris de liberté les plus libres, avec ravissement et fascination.

Cette photo est une merveille ; l’amour décoré de douleur, et la douleur transformée en un rire magique pour raconter un conte merveilleux d’engagement et de fidélité.

Cette photo est une merveille ; ce n’est pas l’une de ces photos habituelles des personnes entravée dans les « blocs des prisons ». C’est une photo d’Amour, de Femmes, de Femmes Amoureuses. Sur cette photo, tu es à ton apogée, tu es Femme.

Aujourd’hui, au seuil de ta quarante-neuvième année, je te parle en tant que femme, je t’admire en tant que femme ; et, en tant que sœur, je m’incline devant l’endurance de Réza et ta ferveur pour les révérer.

Source in Persian : http://www.facebook.com/note.php ?note_id=10150215088442356

Source in France : http://iranlibredemocratique.blogspot.com/2011/06/legende-dune-photo-mansoureh-shojai.html

Take Action

Sign the petition of one million signatures to end discriminatory laws against women.

- Sign petition (for support of Campaign for One Million Signatures)

- sign the petition (for release of women’s rights activists)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |