Accueil > Italiano > Lettre de Nasrine Sotoudeh au responsable de la justice

Lettre de Nasrine Sotoudeh au responsable de la justice

lundi 4 juillet 2011, par admin

Toutes les versions de cet article : [English] [français] [italiano]

Feminist school : Lettre de Nasrine Sotoudeh au responsable de la justice :

Au responsable de la Justice,

Je vous suis reconnaissante de nous avoir montré que les personnes qui ont participé aux manifestations post-électorales étaient des créatures dangereuses, car nous avions oublié les trahisons impardonnables qu’ils avaient commises contre la nation iranienne !

Je vous suis reconnaissante de vous être assurés que vos agents de sécurité se soient engagés dans les arrestations en masse de ces créatures si dangereuses quelques heures seulement après les élections présidentielles pour éviter la tenue de telles manifestations.

Quand ils ont été arrêtés, les agents de sécurité leur ont dit que leurs arrestations constituaient des mesures « préventives  ».

Je vous remercie de nous avoir montré les SMS et les courriels, car ce n’est que par les verdicts lourds rendus par vos tribunaux que nous avons réalisé que ces citoyens étaient en fait des créatures dangereuses !

Le monde a été témoin, dans un émerveillement et une confusion totale, des manifestations post-électorales pacifiques dans les rues d’Iran. Ils ont vu comment on a arrêté, lourdement condamné et incarcéré ceux àqui on avait refusé le droit d’exprimer leurs objections. Le monde a été témoin de leur patience àsupporter les verdicts qu’on leur a infligé, et nous les admirons pour leur patience et leur persévérance.

Je vous remercie d’avoir démontré au monde le fossé énorme séparant les décisions prises par le gouvernement au pouvoir et les aspirations d’une nation tout entière.

Je vous suis particulièrement reconnaissance pour le verdict qu’on m’a infligé. Je vous exprime toute ma gratitude parce que, quand il a énoncé le verdict, votre juge n’a absolument pas pris en considération l’existence de mes deux jeunes enfants.

Votre juge a confirmé que les femmes iraniennes ne peuvent être ignorées, sous quelque prétexte que ce soit. Je ne veux échanger ce verdict àmon encontre contre rien de ce qui existe en ce monde, car c’est ce verdict qui m’a permis de faire l’expérience de la grâce et de l’amour de mes compatriotes et de tant de citoyens du monde qui cherchent la liberté.

Je vous suis reconnaissante de m’avoir infligé une peine plus longue que celles infligées àmes clients, car être libérée de prison avant mes clients aurait été extrêmement difficile àsupporter.

Je vous suis reconnaissante de mon escorte composée de deux hommes en armes et d’une femme pour me transférer de l’isolement au tribunal pour assister àmon procès, tout cela pour que je ressente que je suis quelqu’un d’important.

Et plus que tout, je vous suis infiniment reconnaissante des procédures justes de votre tribunal.

Monsieur le responsable de la justice !

Bien que je soies extrêmement reconnaissante que votre juge n’ait pris ni ma défense ni celle de mes clients au sérieux, il va néanmoins sans dire que nous prenons vos verdicts et plus spécialement ceux énoncés par les tribunaux révolutionnaires très au sérieux.

Nasrine Sotoudeh / Mars / Bloc 209 – Prison d’Evine

Le style d’origine utililsé dans ce texte appartient au cher Paulo Coelho, don’t j’étudiais l’oeuvre durant mon incarcération.

Source in Persian :

https://www.facebook.com/note.php?note_id=10150256072747356

Source in Français : http://iranlibredemocratique.blogspot.com/2011/07/lettre-de-nasrine-sotoudeh-au.html

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.